0
10

Véronique Leysen ou l'importance d'immortaliser ses souvenirs

M
News

18.10.2017
Ecrit par Tiany Kiriloff

Le temps file, d'autant plus quand on a des enfants. Demandons à la maman et entrepreneuse surbookée Véronique Leysen ce qu'elle en pense ! Je suis passée chez elle pour papoter, désireuse de savoir comment elle réussit à goupiller tout ça.

Je sais pertinemment qu'il n'est pas facile de concilier un job prenant avec une vie de famille. On me demande souvent « comment je fais ». Je n'ai pas de réponse toute faite, mais j'essaie d'être particulièrement attentive aux choses qui ont vraiment de l'importance. Ce sont souvent les petits bonheurs qui restent gravés dans nos mémoires.

Je ne suis certainement pas la seule et je me suis donc rendue chez plusieurs mamans surbookées. La première de cette série est l'entrepreneuse, auteure et maman d'Otto, Véronique Leysen.

Une maman très prise

BelmodoXHP_366
10
Foto © Charlotte Stoffels

Quels sont tes projets en cours ?

« Je suis propriétaire de deux bars à café dont la gestion prend pas mal de temps. À côté de ça, j'ai mon propre label Maurice Knitwear, je viens d'écrire un livre de cuisine et je gère une société de catering. »

BelmodoXHP_399
10
Foto © Charlotte Stoffels

Comment réussis-tu à tout goupiller avec le petit Otto ?

« J'avais tout simplement plus de temps avant la naissance d'Otto, c'est la grande différence. Je pense que je travaille de manière plus concentrée aujourd'hui. Lorsque je m'y mets pendant une heure, j'avance à une vitesse grand V. Comme si je poussais le travail à travers un entonnoir, il faut que ça passe. J'ai aussi une deadline, je dois aller chercher Otto à 18 h au plus tard. Et deux jours par semaine, je l'emmène au bar à café. »

« J'avais tout simplement plus de temps avant la naissance d'Otto, c'est la grande différence »

Des souvenirs en famille

BelmodoXHP_358_2
10
Foto © Charlotte Stoffels

Penses-tu qu'il est important de partager des moments spécifiques ensemble ?

« Absolument, je suis une grande nostalgique. Ma société porte par exemple le nom de mon grand-père Maurice. Nous sommes également retournés vivre à Bonheiden, quelque chose que je n'avais jamais envisagé. Je redécouvre le charme des lieux : le boulanger d'autrefois, la maison de mon grand-père au coin de la rue... »

BelmodoXHP_382
10
Foto © Charlotte Stoffels

Crées-tu des nouveaux souvenirs ?

« Tout le temps. Mon smartphone est rempli de photos, de beaucoup trop de photos même. Cette nouvelle imprimante HP ENVY Photo me permet de rendre ces souvenirs tangibles. Je sélectionne mes plus belles photos puis je les imprime tout de suite. De cette manière, je peux enfin concrétiser mes bonnes intentions et faire le grand nettoyage dans mon téléphone. »

« Ce que je veux immortaliser avant tout, c'est l'évolution d'Otto chaque mois. Et son regard si typique, quand il se concentre tout à coup et bouge très lentement. Je veux pérenniser ces moments avant de les oublier. »

BelmodoXHP_394
10
Foto © Charlotte Stoffels
« Ce que je veux immortaliser avant tout, c'est l'évolution d'Otto chaque mois »

Partages-tu également des photos avec des amis ou des membres de ta famille ? Fais-tu partie de ceux qui font encore des albums ?

« Oui, je pense que c'est important. Je n'ai qu'une seule photo avec mon grand-père sur ses genoux. Je trouve ça dommage. J'étais très proche de lui et j'aimerais partager cette relation avec Thomas. Je peux lui en parler, mais une photo vaut mieux que de longs discours, non ? »

Des limites sur les réseaux sociaux

BelmodoXHP_315_2
10
Foto © Charlotte Stoffels

Tu publies des photos d'Otto sur les réseaux sociaux. Comment gères-tu cela ?

« Mon compagnon Thomas est plus sensible que moi sur le sujet. À la naissance, nous voulions poster une photo d'Otto et nous avons donc dû prendre une décision. À l'époque, nous avons décidé de ne dévoiler que sa main et de ne pas montrer son visage. C'est un choix que nous avons maintenu depuis ce jour-là. On ne sait jamais où ces photos vont se retrouver et comment ce phénomène va évoluer. De plus, Otto n'a rien demandé. »

C'est aussi un sujet de discussion récurrent chez nous : le fait que mes filles n'ont rien demandé. Tout le monde fait ce dont il a envie et ce qui le rend heureux, non ? 

BelmodoXHP_369
10
Foto © Charlotte Stoffels

Quels sont tes plus beaux souvenirs en 9 mois avec Otto ?

« Les premières fois. La première fois qu'il a rampé, qu'il a rigolé, qu'il nous a reconnus, qu'il a  reconnu les autres... Je suis également heureuse de voir qu'il se sent bien à la crèche. C'est son monde, il a des amis que je ne connais pas, il mène déjà sa petite vie ! Ils sont contents de le voir arriver et cela me fait plaisir de savoir que je ne suis pas la seule à le trouver attachant. C'est un petit homme ! »

« Il mène déjà sa petite vie ! »
BelmodoXHP_378
10
Foto © Charlotte Stoffels

Envie aussi d'immortaliser votre souvenir préféré ? Jetez un œil sur le site web de HP. J'ai testé l'imprimante Photo HP ENVY 7830 et le service HP Instant Ink avec Véronique, et je suis parfaitement convaincue. Le service de remplacement des cartouches d'encre et de livraison à la maison est particulièrement pratique pour les mamans surbookées comme moi. 

Gardez un œil sur notre page de concours ces prochaines semaines et qui sait ? Nous vous offrirons peut-être une imprimante. Stay tuned !

BelmodoXHP_331_1
10
Foto © Charlotte Stoffels

Curieux de découvrir comment les autres mamans gèrent leur planning chargé, les réseaux sociaux et leur vie de famille ? La prochaine fois, j'interviewerai la blogueuse Alice Savayan de Alice à Bruxelles

Traduit par Virginie Dupont




Concours
Agenda

NEWSLETTER


S'abonner
Follow Belmodo
copyright Belmodo 2008 - 2018 | webontwikkeling door Plenso

Belmodo utilise des cookies pour rendre votre expérience de navigation plus agréable.
En savoir plus sur les cookies ou afficher les termes et conditions.

fermer